top of page

Le sans gluten est-il vraiment la solution?

Dernière mise à jour : 6 mars 2023

Porosité intestinale, le gluten en lui-même est-il vraiment la cause?


Quand on pense porosité intestinale, de maladie cœliaque, côlon irritable et autres, on pense immédiatement au gluten. Mais est-ce absolument la faute du gluten? Et si on se faisait entrer les aliments sans gluten au fond de la gorge?


On voit le logo du sans gluten partout même sur des aliments qui n’en contiennent pas. Comme du popcorn par exemple. En 2016 l’industrie du sans gluten à générer pas moins de 15 milliards de dollars aux « USA » seulement.



Qu’est-ce que le gluten?


Le gluten est un mélange de protéines présentes dans le blé mais également, dans l’orge, le seigle et l’avoine. Les protéines du gluten sont très résistante à l’hydrolyse par les protéases du tractus gastro-intestinal. Il en résulte donc l’émergence des peptides pathogènes responsables des maladies inflammatoires telle la maladie cœliaque. En d’autres mots, une fois que le gluten pénètre dans le système digestif les protéines du gluten sont partiellement hydrolysées par des protéases (enzymes digestives) présentent dans le tractus gastro-intestinal.


La régulation de la zonuline (peptide intestinal) semble être en partie responsable de la perméabilité intestinale. Ce qui a comme conséquences que les peptides dérivés du gluten atteignent la muqueuse par transport trans ou paracellulaire les rendant ainsi toxiques.


Le gluten est présent mais pas de la même manière dans tous les aliments. Le blé est le plus fréquent ensuite vient l’orge le seigle et très peu d’allergies sont liées à l’avoine même si on en retrouve aussi dans cette dernière céréale. La meilleure solution lors d’une allergie au gluten est de couper tout gluten de son alimentation. Mais si on élimine tout le gluten, on doit donc remplacer par autre chose.



Les produits sans gluten?


Le régime sans gluten ne peut pas être considéré comme sain. Les produits sans gluten sont généralement fabriqués avec des amidons ou des farines raffinées caractérisés par une faible teneur en fibres. Donc si on sait que la consommation de fibres dans l’alimentation est liée à d’importants avantage pour la santé telle la prévention du cancer du côlon et le diabète pour ne nommer qu’eux.


Plusieurs études suggèrent d'utiliser des sources de fibres pseudo-céréalières au lieu de produits sans gluten afin de maintenir le niveau de teneur en fibres nécessaire. Le sans gluten entraîne aussi une carence en vitamine C, B12, D et acide folique. Il est donc nécessaire d’y ajouter des suppléments lorsque vous suivez un tel type de « régime ». Il en va de même pour les minéraux.



Les patients atteints de la maladie cœliaque présentent un risque de 40% plus élevés de fractures osseuses que ceux qui ne le sont pas. Le sans gluten semble être déséquilibré en matière de calcium, de magnésium, de zinc chez l'homme et le fer chez la femme, et une supplémentation supplémentaire est nécessaire.


Le zinc est un oligo-élément essentiel impliqué dans de nombreuses réactions et fonctions biochimiques. La carence en zinc peut affecter la synthèse des protéines et conduire à un arrêt de la croissance. Le magnésium est essentiel pour plusieurs réactions enzymatiques.



Ainsi, il est recommandé de remplacer les produits sans gluten par d'autres céréales telles que le quinoa et l'amarante, qui sont sans danger et riches en acide folique, vitamines (riboflavine, vitamine C et vitamine E) et minéraux. Dans le même temps, le régime sans gluten contient de grandes quantités de sucre et de graisses hydrogénées, ce qui pourrait entraîner une hyperinsulinémie et un risque accru d'obésité.


Morale de l’histoire, avant de vous lancer aveuglément vers le sans gluten, consultez un naturopathe qui vous guidera à faire les bons choix!


Luc Plante (n.d.)


192 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page