top of page

AVEZ-VOUS DE LA MISÈRE À PERFORMER SOUS PRESSION ?


Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi certains athlètes performent bien sous pression et d’autres « choke » ?


Bien évidemment, la réponse à cette question dépend de plusieurs facteurs mais un des facteurs qui a un grand impact sur ce phénomène est l’efficacité des enzymes COMT.


Chez les sportifs/athlètes, lorsque la pression monte (exemple; un joueur d’hockey dans un match no. 7), le corps va augmenter sa production d’adrénaline.

Ceci va avoir pour effet d’augmenter le rythme cardiaque, de dilater les pupilles, d’augmenter le champ de vision, de fournir plus d’oxygène au cerveau et aux muscles, d’augmenter l’agressivité, d’augmenter les réflexes, etc.


Les enzymes COMT sont responsables de dégrader l’adrénaline dans le sang et malheureusement, l’efficacité de ces enzymes est très variable d’une personne à l’autre (génétique). Un athlète peut donc se retrouver avec pas assez d’adrénaline, juste assez d’adrénaline ou même trop d’adrénaline en fonction de la pression et de l’efficacité de ses enzymes COMT.


Un athlète qui « choke » sous pression est un athlète qui a des enzymes COMT peu efficaces et donc se retrouve avec trop d’adrénaline. Lorsqu’il y a trop d’adrénaline dans le sang, la vision n’est plus optimale, les réflexes et la prise de décisions se font trop rapidement, les muscles sont tendus (pour bien se contracter les muscles ne doivent pas être tendus), etc. Des maux de tête, des palpitations cardiaques, des maux de ventre et des maux de cœur peuvent aussi se manifester.


Un athlète avec des enzymes COMT efficace aura tendance à se retrouver en sous-activation (pas assez d’adrénaline) quand il n’y a pas assez de pression et à son meilleur lorsque la pression sera élevée (taux d’adrénaline optimal). À l’opposé, un athlète avec des enzymes COMT peu efficace se retrouvera à son meilleur lorsque la pression sera basse comme lors d’une pratique (taux d’adrénaline optimal) et va « choker » quand la pression va monter (taux d’adrénaline trop élevé).


ALORS QUE FAIRE SI VOUS AVEZ DE LA MISÈRE A PERFORMER SOUS PRESSION ?


1- Assurez-vous de consommer suffisamment de magnésium combinant le magnésium alimentaire et le magnésium en supplément. On parle d’un minimum de 320 mg par jour pour les femmes et 420 mg pour les hommes. Pour les athlètes, visez quelques centaines de mg de plus par jour.


Pourquoi le magnésium? Le magnésium est un cofacteur à la production du COMT et donc assurera une production optimale des enzymes COMT. De plus, le magnésium permet de « disloquer » l’adrénaline de son récepteur.


2- Faite attention à la quantité de stimulant que vous utilisez. Les stimulants comme la caféine vont augmenter l’adrénaline et donc ce genre de suppléments peut être intéressant pour les athlètes qui ont de la misère à se retrouver en activation mais peuvent être aussi très néfastes chez les athlètes ayant tendance à « choker » dans des moments importants car la caféine va augmenter l’adrénaline qui est déjà trop élevée dû à un COMT peu efficace.


3- Le mindset a un impact sur la production des hormones de stress (adrénaline & cortisol). Sonia Lupien (chercheure en neuroscience & directrice du centre de recherche sur le stress humain) présentait dans son livre des études sur la préconception des gens face au stress. Les gens qui voient le stress comme étant quelque chose de négatif (ou qui pourraient voir la compétition sportive comme étant quelque chose d’ultra stressant) ont tendance à produire davantage d’hormones de stress que les gens qui ont une préconception positive du stress. Votre préconception du stress et de l’évènement stressant aura donc également un impact sur votre production d’hormones de stress comme l’adrénaline.


N.B. La testostérone augmente la sensibilité du récepteur beta-adrénergique (le récepteur de l’adrénaline) et donc les athlètes qui sont dopés (utilisent de la testostérone ou des dérivés de testostérone) réagiront donc plus fortement à une dose similaire d’adrénaline qu’un athlète qui est « naturel ».





Par Jimmy Bourassa (n.d.)

68 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page